lundi 15 septembre 2014

Et c'est parti !

Les arbitres avec leurs bombes pour matérialiser les coups francs, les pauses fraîcheur, les cartons rouges, les buts et les stars qui se mettent en évidence : le championnat émirien a démarré aujourd'hui.
Pour ce qui est des bons points, mention à Al Jazira, l'équipe entraînée par Eric Gerets, avec une victoire 3-2 à Ajman, avec un doublé de l'Argentin Lanzini (40e et 45e + 4) et un but de l'ancien Turinois Vucinic (71). Même si Ajman est revenu à 3-2 juste après la sortie du Monténégrin (82e), Al Jazira a aussi pu terminer sans Lanzini ni Pitroipa. Anecdote concernant l'ancien Rennais : sur les feuilles de match officielles, il apparaît comme "Beninwende Yann Jonathan", son patronyme complet burkinabé. Et sinon, Karim Ziani a pris un petit jaune dans les arrêts de jeu.
Chez les buteurs, le Brésilien Ederson (photo) s'est aussi illustré mais son équipe d'Al Wasl a été tenue en échec à la maison. Les Jaunes de l'ancien Munichois Jorginho menaient 2-0 à la pause, mais Al Dhafrah a renversé la vapeur (2-2).

Autre formation contrainte au nul à la maison, Bani Yas, qui avait ouvert le score en tout début de partie (9e) face à Al Nasr. Les visiteurs ont égalisé avant la pause par l'Australien Hollman (40), avant de finir à dix suite à l'expulsion complètement logique d'Ibrahima Touré pour un coup de poing retourné ("back fist" comme disent les spécialistes) sur Mohamed Jaber Nasser, défenseur de Bani Yas. Pourtant, même en infériorité numérique, Al Nasr aurait pu empocher la mise sur un contre à deux contre un très mal négocié par Hollman. Score final :1-1 donc. Et, pour avoir suivi ce match en direct à la télé locale, une bonne impression laissée par l'Espagnol Verdu (Bani Yas) et l'Italo-brésilien Renan Garcia (Al Nasr).
Du côté des promus, Fujairah (où l'ancien Stéphanois Sanogo est entré en jeu à la 67e) a été battu à domicile par Emirates club (0-1) sur un but du Brésilien Luiz Enrique à la 69e. Demain, ce sera au tour de Kalba d'effectuer son entrée dans l'élite avec un déplacement à Abu Dhabi pour y affronter Al Wahda. Coup d'envoi à 17h40, soit 15h40 en France, et je pense qu'il devrait encore faire plus de 35 degrés à l'ombre !

dimanche 14 septembre 2014

Des nouvelles du volant

Je ne vais pas reparler ici de gros 4X4 pétrolophages, mais de badminton.
Emilie Lefel a refait sa valise pour retrouver le circuit international. Première étape, pas trio loin, avec l'open de Belgique. Associée à Ronan Labar en double mixte, la Vimynoise du BC Artésien a passé un tour contre des Anglais avant de s'incliner contre les Néerlandais têtes de série n°2 en quatre manches qui, au passage, sont désormais en onze points seulement. En double dames, Emilie Lefel et Delphine Lansac ont été sorties dès leur premier match par une paire suédo-danoise, là encore en quatre sets.
Ce passage par Louvain aura sûrement permis au clan arrageois de voir à l'oeuvre sa recrue russe avant que celle-ci n'attaque les interclubs de Nationale 1.
Ksenia Polikarpova était en effet à l'open de Belgique, trois semaines après avoir passé un tour aux championnats du monde au Danemark (en double dames). La néo-Atrébate a, là aussi, passé un tour, en quatre sets contre une Belge, puis a été battue en cinq manches (9-11 dans la dernière) par une de ses compatriotes russes.
Samedi prochain, soit le 20 septembre, Arras recevra les Bordelais de l'Union Saint-Bruno, relégués du Top 12, en ouverture de la saison de Nationale 1.

Le foot aux Emirats (3e partie)


Dernier volet concernant la présentation du championnat de foot des Emirats, à savoir l'Arabian Gulf League.
On s'intéresse cette fois aux têtes de gondole de cette D1 exotique, aux cadors, aux prétendants à la Ligue des champions. En attendant de voir si ces belles ambitions se confirment sur le terrain à partir de demain lundi.


Al Ahli

Ville : Dubaï
Surnom : the Red Knights (les Chevaliers rouges), the Rashid Stadium side
Entraîneur : Cosmin Olaroiu (Roumanie, ex-coach d'Al Ain)
Saison dernière : champion avec 16 points d'avance sur son dauphin
Départs : Thamer Mohamed (défenseur UAE, Al Wasl), Adnan Hussein (milieu de terrain UAE, Al Wasl), Hugo Viana (Portugal, 29 sélections, ex-Sporting Portugal, Newcastle, Osasuna et Valence)
Recrues : Mirel Radoi (Roumanie, ex-Al Ain), Humam Tariq (Irak), Nawaf Mubarak (international UAE, 32 ans, arrive de Bani Yas), Habid Fardan (international UAE, le transfert national de l’année, en provenance d’Al Nasr)
Stars : Grafite (Brésil, 35 ans, ex-Le Mans en 2005-2006, Wolfsburg en 2007-2011 avec 76 buts en 131 matches et un titre de champion en 2008-2009), Luis Jimenez (Chili, mais naturalisé Palestinien et donc comptabilisé comme joueur "asiatique", 30 ans, double champion d'Italie avec l'Inter en 2007-2008 et 2008-2009), Jociel Ferreira « Ciel » (Brésil, attaquant, a joué en Corée du Sud, au Portugal, en D2 brésilienne et à Al Shabab de 2010 à 2013)
Signe particulier : Hollman, son ancien équipier australien à Al Nasr, dit d'Habib Fardan que c'est le joueur émirien qui a le plus de qualités pour évoluer un jour en Europe.

Habib Fardan rejoint les rangs du champion, qui sera encore l'équipe à battre cette saison




Al Wahda

Ville : Abu Dhabi
Surnom : the Clarets (les Bordeaux)
Entraîneur : José Peseiro (Portugal)
Saison dernière : deuxième
Départs : Hamid Al Kamali (La Valette, Malte), Marcos Estrada (?)
Recrue : Majid Rashid (Fujairah, attaquant)
Stars : Hamdan Al Kamali (UAE, défenseur, 25 ans), Damian Diaz (Argentine, attaquant), Sebastian Tagliabue (Argentine, attaquant, meilleur buteur du championnat saoudien 2013), Adil Hermach (Maroc, passé par le RC Lens et par Toulouse), Hussain Fahdel (Koweit, défenseur).
Signe particulier : Al Kamali (ci-dessous) a passé six mois à Lyon, mais n'a jamais joué un seul match avec les pros.
Hamdan Al Kamali, un Emirien passé par l'OL à l'époque de Rémi Garde



Al Jazira

Ville : Abu Dhabi
Surnom : the Pride of Abu Dhabi (la Fierté d'Abu Dhabi)
Entraîneur : Eric Gerets (Belgique)
Saison dernière : troisième
Départs : Barrada (Maroc, international, Olympique de Marseille), Nelson Valdez (Chili, Eintracht Francfort), Felipe Caicedo (Equateur, Espanyol Barcelone)
Recrues : Mirko Vucinic (Montenegro, triple champion d'Italie avec la Juve), Jonathan Pitroipa (Burkina-Faso, ex-Rennes), Manuel Lanzini (Argentine, 21 ans, n°10 de River Plate)
Star : Jucilei da Silva (Brésil/Palestine)
Signes particuliers : champion en 2010-2011, le club rouge et blanc aspire à le redevenir très vite. Club entraîné par l'ancien gardien de but international italien Walter Zenga entre octobre 2013 (quand il a remplacé Luis Milla) et mai 2014 (quand Zenga a été dégagé suite à l'élimination en Ligue des champions). Un gros chantier pour Gerets : la défense.
Le Belge Eric Gerets tient les rênes du rival annoncé du champion 2014



Al Shabab

Ville : Dubaï / Al Mamzar
Surnom : ??
Entraîneur : Caio Junior (Brésil, arrive de Criciuma, en D1)
Saison dernière : quatrième
Départs : ??
Recrue : Henrique Luvannor (Brésil/Moldavie, Sheriff Tiraspol)
Stars : Edgar Bruno (Brésil, attaquant), Azibek Haydarov (Ouzbékistan), Carlos Villanueva (Chili)
Signe particulier : Caio Junior a gagné la President's Cup en 2012 avec Al Jazira.

Brésilien naturalisé moldave, Luvannor gardera-t-il son étoile de shérif ?



Al Nasr

Ville : Dubaï
Surnom : Blue Wave (la Vague bleue)
Entraîneur : Ivan Jovanovic (Serbie, quart de finaliste de la Ligue des champions 2012 avec Nicosie)
Saison dernière : cinquième
Départs : Leonardo Lima (Sharjah), Habib Fardan (Al Ahli)
Recrues : Fahad Hadeed (UAE, Al Wasl), Ivan Trickovski (Macédoine, attaquant, 27 ans, ex-Nicosie, arrive du Club Bruges), Renan Garcia (Brésil/Italie, 28 ans, milieu de terrain, a joué à Mineiro au Brésil, au Celta Vigo en Espagne, à Guimaraes et Beira Mar au Portugal, à Cluj en Roumanie et vient de passer deux saisons à la Sampdoria de Gênes en Italie)
Stars : Brett Hollman (ex-international australien), Ibrahima Touré (Sénégal), Leo Lima (Brésil, milieu offensif)
Signe particulier : le club doyen des Emirats arabes unis (fondé en 1945) n'a plus été champion depuis 1986.

De Bruges à Dubaï, sacré changement de climat pour Ivan Trickovski


Al Ain
Ville : Al Ain (émirat d'Abu Dhabi)
Surnom : the Boss (le Patron)
Entraîneur : Zlatko Dalic
Saison dernière : seulement sixième mais vainqueur de la President's Cup
Départs : Michel Bastos (Brésil, contrat résilié), Mirel Radoi (Roumanie, Al Ahli), Sultan Nasser (Kalba)
Recrues : Jires Kembo Ekoko (France, formé à Rennes, retour de prêt du Qatar), Lee Myung-Joo (Corée du Sud), Miroslav Stoch (Slovaquie, prêté par Fenerbahce), Mohamed Fawzi (international UAE, ex-Bani Yas)
Stars : Omar Abdulrahman (UAE), Asamoah Gyan (Ghana), Mohanad Salem (UAE)
Signes particuliers : sacré 2011-2012 et 2012-2013, a abandonné son trône, ne sauvant sa saison qu'en remportant la coupe ; possède le meilleur buteur du dernier championnat en la personne de l'ancien Rennais (2008-2010) Asamoah Gyan ; club qualifié pour les demi-finales de la Ligue des champions ce mardi ; premier club émirati à avoir gagné cette Ligue des champions d'Asie, en 2003

De retour de prêt, l'ancien Rennais Jires Kembo veut faire des étincelles avec Al Ain



Sharjah SC

Ville : Sharjah
Surnom : ??
Entraîneur : Paulo Bonamigo (Brésil, a entraîné Palmeiras et a gagné la coupe de la ligue avec Al Shabab)
Saison dernière : septième (montait de D2)
Départs : Ze Carlos (Brésil), Kim Jung-Woo (Corée)
Recrues : Luan Michel de Louza « Luan » (Brésil, attaquant, 26 ans en septembre, ex-Toulouse, arrive de Cruzeiro), Wanderley Santos Monteiro Jr « Wanderley » (Brésil, attaquant, 25 ans, arrive d'Al Arabi, au Qatar), Leonardo Lima (Brésil, 32 ans, milieu de terrain, vient de passer 4 saisons à Al Nasr)
Stars : Mauricio Ramos (Brésil/Palestine, 29 ans, défenseur, ancien de Palmeiras), Fellype Gabriel (Brésil, capitaine en 2013-2014, blessé durant la préparation et remplacé par Lima)


Luan, éphémère Toulousain, sera l'un des cinq Brésiliens de Sharjah

samedi 13 septembre 2014

Le foot aux Emirats (2e partie)

Deuxième volet de mon triptyque sur la Ligue 1 version émiratie, avec un panorama de sept des quatorze clubs de l'Arabian Gulf League. Il s'agit, pour commencer, des promus pour cette saison 2014-2015 et des seconds couteaux de l'exercice. Dont certains ont tenté quelques coups en matière de recrutement, avec des noms connus en France notamment.


Al Dhafrah
Ville : Madinat Zayed (émirat d'Abu Dhabi)
Surnom : the Western Knights (les Chevaliers de l'ouest)
Entraîneur : Anel Karabeg (Croatie, était entraîneur de la réserve depuis deux ans, ancien joueur de Burgos en D2 espagnole au tournant des années 1980-1990)
Saison dernière : huitième
Départs : Abdullah Misfer (entraîneur UAE U19), Ali Abbas (Kalba)
Recrues : Matias Defederico (Argentine, ailier, 25 ans, arrive d'Huracan, a aussi joué à Independiente et pour les Corinthians, au Brésil)
Stars : Makhete Diop (Sénégal, attaquant, 26 ans, 40 buts sur les deux dernières saisons), Paulo Oliveira « Paulinho » (Brésil, attaquant, a joué au pays en, plus original, en Suède pendant quatre ans), Bilal Najjarine (Liban), Andulsalam Jumaa (ex-international UAE, 37 ans, milieu de terrain et capitaine).
Signes particuliers : l'équipe s'entraîne à Abu Dhabi et effectue 150 km pour aller jouer ses matches à domicile dans son stade de Madinat Zayed. Le Français Laurent Banide (ex-Monaco) entraînait ce club en 2012-2013, avant de partir pour un autre club des Emirats (Al Wasl) puis d'officier en Arabie saoudite.

Habitué des magazines people, l'Argentin Defederico va changer de monde

Bani Yas
Ville : Abu Dhabi
Surnom : the Sky Blues (Al Smawi)
Entraîneur : Luis Garcia (Espagne, ex-coach d'Al Jazira aux Emirats, de Levante et de Getafe en Espagne)
Saison dernière : neuvième seulement
Départs : Abdulsalam Al Mukhaini (Oman, défenseur), Mohamed Fawzi (UAE, Al Ain), Nawaf Mubarak (Al Ahli).
Recrues : Angel Dealbert (défenseur, 31 ans, ex-Valence et Krasnodar), Joan Verdu (milieu de terrain, ex-La Corogne, Espanyol Barcelone et Bétis), Kim Jung-Woo (Corée du Sud, 68 sélections, 32 ans, transféré de Jeonbuk après un prêt à Sharjah en 2013-2014, défenseur et membre du onze-type de la ligue émirienne), Mohammed Darwish (international olympique UAE, 21 ans, arrive d'Al Ahli dans le cadre du transfert de Mubarak)
Stars : Carlos Munoz (Chili, 25 ans, 14 buts en 21 matches en 2013-2014), Amer Abdulrahman (international UAE, milieu de terrain)

Ajman Club
Ville : Ajman (émirat d'Ajman, au nord de Dubaï)
Surnom : the Orange Brigade (la Brigade orange)
Entraîneur : Fathi Al Jabal (Tunisie, arrive d'Al Fateh, en Arabie Saoudite)
Saison dernière : dixième
Départs : Bakary Koné (Côte d'Ivoire), Simon Feindouno (Guinée)
Recrue : Karim Ziani (Algérie, 32 ans, ex-Marseille, arrive d'Al Arabi, au Qatar)
Stars : Boris Kabi (Côte d'Ivoire, 43 buts en 58 matches depuis janvier 2012), Mutaz Abdullah (ex-gardien international UAE, 39 ans), Driss Fettouhi (Maroc, 24 ans, milieu de terrain, revient de blessure).
Signe particulier : le club voulait pour coach René Marsiglia, qui avait maintenu le Dubaï CSC en AGL en 202-2013. Mais l'ancien Lensois a dû renoncer pour raison de santé.

Karim Ziani, ancien de l'OM et de Wolfsburg, arrive à Ajman

Emirates Club
Ville : Ras el Khaïmah (émirat du même nom, tout au nord des UAE)
Surnom : the Falcons
Entraîneur : Paulo Comelli (Brésil, depuis décembre 2013)
Saison dernière : onzième (montait de D2)
Départs : ??
Recrues : Issam Erraki (Maroc, 33 ans, arrive du Raja Casablanca), Youssef Kaddioui (Maroc, international depuis janvier 2014, arrive d'Al Kharaitiyat, au Qatar)
Stars : Luiz Henrique (Brésil, 33 ans), German Herrera (Argentine), Rodrigo Souza Silva “Rodrigo” (Brésil/Timor oriental, passé par Al Shabab et Al Dhafrah), Abdullah Mousa (UAE, gardien et capitaine de 33 ans)

Al Wasl
Ville : Dubaï
Surnom : the Cheetahs
Entraîneur : Jorginho (Brésil, ex-international et champion du monde 1994)
Saison dernière : douzième
Départ : Ricardo Oliveira (Brésil, 28 buts en 33 matches en 2012-2013 avec Al Jazira, mais il est totalement passé au travers la saison passée)
Recrues : Ederson Alves (Brésil, prêté par Atletico Paranaense, meilleur buteur du championnat brésilien en 2012-2013 avec 21 buts en 36 matches), Neto Berola (Brésil, prêté par l'Atletico Mineiro), Thamer Mohamed et Adnan Hussein (Al Ahli)
Star : Fabio Virginio de Lima (Brésil)

Ederson, meilleur buteur brésilien en 2012-2013, est la recrue phare des Cheetahs d'Al Wasl

Fujairah SC
Ville : Fujairah (émirat du même nom sur la côte est des UAE)
Surnom : ??
Entraîneur : Abdulwahab Abdulqadir (Irak, a remplacé le Bosnien Dzemal Hadziabdic le 2 septembre dernier)
Saison dernière : deuxième de D2
Départs : ??
Recrues : Humaid Hamed (UAE), Majid Bougherra (capitaine des Fennecs algériens), Rodrigo Vergilio Careca (31 ans, arrive de Dubaï CSC qui descend), Boubacar Sanogo (Côte d'Ivoire, ex-Al Ain, passé par Tunis, Hambourg, Werder Brême, Hoffenheim, Saint-Etienne entre 2009 et 2012, Cottbus en D2 allemande),
Star : Hassan Maatouk (Liban, attaquant, 27 ans)

Boubacar Sanogo, de Saint-Etienne à Fujairah.

Al Ittihad Kalba
Ville : Kalba (émirat du même nom, enclavé dans celui de Fujairah sur la côte est)
Surnom : ??
Entraîneur : Vinicius Eutropio (Brésil, arrive de Figueirense)
Saison dernière : champion de D2
Départs : Toni Moral (Espagne, Hatta Club Dubaï) 
Recrues : Tha'er Bawab (Jordanie, 20 sélections, 29 ans, ex-Madrid C, Barcelone B et dernièrement Medias en D1 roumaine), Luis Leal (Portugal, a joué l’Europa Ligue avec Estoril, a inscrit 7 buts en 9 matches avec les Saoudiens d’Al Ahli la saison passée), Danilo Bueno (Brésil), Rafael (Brésil), Ali Abbas (ex-international UAE, 34 ans, arrive d’Al Dhafra), Sultan Nasser (ex-Al Ain)

Signe particulier : Kzalba a déjà connu deux accessions à la ligue pro (2010-2011 et 2012-2013) mais n’a jamais réussi à se maintenir.


Le programme de la première journée :
lundi.- Fujairah - Emirates club ; Al Wasl - Al Dhafrah ; Ajman - Al Jazira et Bani Yas - Al Nasr.
mardi.- Al Wahda - Kalba et Sharjah - Al Ahli.
Al Ain a obtenu le report de son déplacement à Al Shabab, pour préparer sa demi-finale aller de Ligue des champions programmée mardi en Arabie saoudite contre Al Hilal



A suivre : les sept meilleurs clubs de la ligue.

jeudi 11 septembre 2014

Le foot aux Emirats (1re partie)


C'est ce lundi, à 17h30 (15h30, heure française) que reprend le championnat des Emirats arabes unis de foot. Ici, on l'appelle l'AGL, pour Arabian Gulf League, ou Pro League, vu que cette compétition est officiellement professionnelle mais seulement depuis peu de temps. Si les Emirats sont indépendants depuis environ 40 ans et que leur championnat de foot existe depuis 1972, l'AGL n'est devenue pro qu'en 2008. Depuis, pas mal d'anciennes gloires plus ou moins reconnues des divers championnats européens sont venues glaner quelques pétro-dollars, qu'il s'agisse de joueurs ou d'entraîneurs.
Pour autant, les Emirats ont refusé de s'ouvrir à tous les vents. Ils ont ainsi conservé les barrières que l'arrêt Bosman a fait voler en Europe il y a vingt ans. Chaque club de D1 ne peut compter que quatre étrangers dans son effectif et au moins un de ces quatre-là doit dépendre d'un pays de la Confédération asiatique, à laquelle sont rattachés les Emirats.
Mais, parce qu'on peut toujours s'arranger et parce qu'il y a parfois un certain écart entre la loi et l'application de la loi, l'Arabian Gulf League compte quelques naturalisations, disons, originales, comme des Brésiliens devenus Palestiniens ou détenteurs d'un passeport du Timor oriental.

Les Brésiliens constituent d'ailleurs une solide délégation. Le club de Sharjah présente même la particularité d'en avoir quatre sur le terrain (dont le fameux Palestino-brésilien) et un cinquième sur le banc. Parmi la colonie auriverde, on trouve des joueurs passés par la Ligue 1 française comme l'ancien Manceau Grafite, devenu un monument à Al Ahli le champion en titre, ou Luan, étoile filante toulousaine.
L'ancien Stéphanois Boubacar Sanogo ou l'ex-Marseillais, Troyen et Lorientais Karim Ziani ont aussi posé leur baluchon dans le golfe après avoir pas mal bourlingué.
Pour les supporters Sang et Or expatriés, il y a même un garçon à encourager chaque week-end puisqu'Adil Hermach évolue dans le coin.

Arrivé en cours de saison dernière pour stabiliser une équipe d'Al Wahda qui prenait but sur but, l'ancien Lensois en est devenu un cadre et poursuit son bail, avec la Ligue des champions en prime, au sein de ce club d'Abu Dhabi qui compte également dans ses rans l'ancien Montpelliérain Marcos Estrada.

Côté entraîneurs, c'est aussi cosmopolite. Sur 14 équipes engagées, pas une seule dirigée par un émirien, au contraire de l'an passé. En cette rentrée, on trouve six lusophones (cinq Brésiliens et un Portugais), deux Croates, un Espagnol, un Irakien, un Tunisien, un Roumain, un Serbe et un Belge qui n'est autre qu'Eric Gerets, ex-joueur star des Diables rouges passé comme entraîneur à Marseille entre autres.

La formule est basique : 14 clubs qui s'affrontent en formule aller-retour; le premier est champion et se qualifie pour la Ligue des champions d'Asie, avec son dauphin ; le troisième du classement joue un tour de barrage ; les deux derniers descendent en Division One, la D2 locale ; se disputent également la Coupe de la ligue et la Coupe du Président. Cette dernière donne le droit à son vainqueur de prendre part à la Super-coupe qui ouvre la saison suivante, contre le lauréat du championnat.

Pour ce qui est du niveau, on est plus proche du CFA, voire pour les meilleures équipes, du National que de la L1 hexagonale. On peut même parfois être surpris par le niveau très différent entre joueurs d'une même équipe. La Ligue des champions d'Asie, qui se joue sur l'année civile et en est au stade des demi-finales, est bien plus relevée et pousse certains clubs à s'armer en conséquence.
Al Jazira, l'un des clubs d'Abu Dhabi, a ainsi frappé fort à l'intersaison en gardant Gerets, embauché à la fin du précédent exercice, et en enrôlant le Monténégrin Vucinic, trentenaire mais avant-centre de la Juve quand même, et le Burkinabé du Stade rennais Pitroipa.


Côté stades, il y a ce qu'il faut, avec des enceintes pouvant accueillir entre 10 000 et 40 000 spectateurs. Mais les stades sont rarement pleins, à cause de la chaleur (en partie), des retransmissions télé (très complètes) et du fait que le championnat intéresse surtout les nationaux, pendant que la presse anglophone des Emirats n'a d'yeux que pour "sa" Premier League bien-aimée.



A suivre : le point sur les 14 clubs de l'Arabian Gulf League, avec les principales recrues et les vedettes de chaque équipe.

Les Lionnes ont un nouveau taulier

Alors que les garçons attaquant la Fédérale 2 dimanche contre Suresnes, les filles en sont encore à la phase de préparation. Après plusieurs semaines (mois ?) de flottement, les Lionnes ont trouvé un coach, lequel a attaqué les choses sérieuses sur le plan physique si on en croit certains commentaires sur les réseaux sociaux faisant état de corps en remodelage complet, voire en reconstruction!
Cet entraîneur en charge également de la prépa physique se nomme Christophe Raluy. Comme l'explique Lucille Berdys, qui ajoute la casquette de secrétaire générale du RCA à celle de dirigeante des Lionnes, Christophe Raluy (photo ci-contre) "vient de Toulouse-Blagnac où il était entraîneur des jeunes Balandrade et préparateur physique. Il a une grande expérience sportive et va travailler avec le groupe sur un travail physique de fond, mais aussi sur l’explosivité et la vitesse, sans oublier les phases techniques et tactiques du rugby. D’un commun accord avec le groupe, il prolonge la durée des entrainements pour que les filles aient en tout une heure de plus par semaine ! Nous attendons cette semaine la validation du deuxième entraineur pour compléter l’encadrement sportif de l’équipe."
Christophe Raluy est pour l'instant seul à officier, suite au retrait de Vincent Nguyen-Tan et de Méline Roelandt, un duo qui n'aura effectué qu'une saison en commun et n'aura pas réussi à faire accéder les Lionnes à l'Elite 2. Ce n'est pas anecdotique car le prochain championnat fédéral s'annonce plutôt folklorique.

La première place dans le viseur


"La FFR met en place une nouvelle formule dans le championnat féminin. L'annonce d'une réforme du rugby féminin (...) sans consultation préalable a provoqué en fin de saison une certaine appréhension au sein des acteurs du rugby féminin, qu'ils soient dirigeants ou bien joueuses, reconnaît Lucille Berdys. En effet,  les équipes de Fédérale 1, Fédérale 2 et Fédérale 3 fusionnent en un unique groupe Fédérale, nommée « Pratique fédérale à XV ». Ce nouveau championnat est constitué de 13 poules composées chacune de 8, 9, ou 10 équipes (...). Concrètement, le RCA se retrouve dans une poule de niveau a priori hétérogène avec des équipes de Fédérales 2 et 3 : Grande Synthe, LORC, Calais, Amiens, Le Havre, Evreux, l'entente Roubaix-Tourcoing-LMRCV et l'entente Rouen-Dieppe-Couronne." Pas facile d'y retrouver ses petits...
En tout cas, les Lionnes d'Arras ont un objectif clair : sortir premières de la poule 1. Cela leur permettrait de voir le printemps et les phases finales.
Pour une saison qui sera officiellement lancée dans dix jours sur le terrain de Marquette, le RCA devra composer sans son ancienne capitaine Nathalie Niedzwialowska, qui suit Méline Roelandt, sans Marjorie Libeer, partie à Saint-Orens (Top 8), sans Valentine Bigorgne et Solène Hannequin (raisons professionnelles). Cependant, pour la dirigeante de l'équipe, "Nous gardons tout de même un très bon noyau de filles expérimentées et leaders dans l’équipe, et nous avons le plaisir d’accueillir de nombreuses nouvelles recrues : Manon Laury, Camille Balesdent, Marie Rousseau, Aurélie Robillart ou encore la Canadienne Julia Steele. L’objectif de 30 licenciées devrait être atteint à la fin du mois."

mardi 9 septembre 2014

Idée reçue n°2

Idée reçue : "Là-bas, on ne roule qu'avec des gros 4X4"

C'est vrai qu'on en voit beaucoup. Actuellement, la mode automobile est au Nissan Patrol Platinum, en version V8. La bête fait 400 chevaux, avec un moteur de 5,6 litres pour les puristes, une consommation estimée à 17 litres aux 100 km, et tout ça pour un prix de base à 38 000 euros. Vous aurez compris que l'émirien opte plutôt pour les versions LE et VVIP, entre 70 et 75 000 euros.





Mais, pour autant, vous trouvez aussi des modèles plus raisonnables, des 4X4 urbains comme on en trouve à Arras, Caen ou ailleurs, des routières allemandes bien connues, des voitures de sport d'outre-Rhin ou d'outre-Alpes, des asiatiques familiales, des pick-ups à profusion  et même des Peugeot 301. Oui, vous avez bien lu : 301. C'est une berline 4 portes réservée aux marchés émergents, comme ils disent à Sochaux.
Pour ceux qui ça intéresse, en ce moment, on roule en Hyundai Accent 1.6. Le prix du plein que je viens de faire : 55 dirhams, soit 11 euros.

Car, quelle que soit la monture, il faut bien la désaltérer à un moment ou un autre.

L'une arrête, l'autre repart

Concordance des calendriers, deux femmes qui ont animé le paysage sportif arrageois sont dans l'actualité.
Marie Delattre-Demory, médaillée de bronze en course en ligne aux Jeux olympiques de Pékin en 2008, a ainsi annoncé à la Fédération française de canoë-kayak qu'elle mettait un terme à sa carrière, à l'âge de 33 ans.
De son côté, Sheana Mosch, qui a également 33 ans, poursuit sa tournée du basket européen. Révélée à l'ASPTT Arras lors de la deuxième saison du club en Ligue, l'Américaine rejoint aujourd'hui le championnat israélien. Elle rallie Elitzur Holon, septième sur neuf la saison dernière. Sheana Mosch a, par le passé, notamment défendu les couleurs de Lattes-Montpellier et Charleville en France, d'Antalya en Turquie, du Dynamo Novossibirsk et d'Orenburg en Russie.
Bon vent à toutes les deux.




C'est le Bollaert du golfe !

Dans le Pas-de-Calais, on donne au stade de foot des noms de cosmonautes soviétiques ou de maires morts. A Abu Dhabi, on leur réserve (comme pour les avenues, boulevards et autres 4 voies, ce qui n'est pas sans causer quelques malentendus) les patronymes des émirs du cru et plutôt de leur vivant d'ailleurs.
C'est ainsi qu'ici, dans la capitale des Emirats arabes unis, le stade Bollaert-Delelis s'appelle le Mohamed Bin Zayed Stadium. Il peut rassembler 40 000 spectateurs et aurait dû lancer la saison de foot vendredi avec la super-coupe des Emirats, entre le champion et le vainqueur de la coupe du Président. Sauf que l'un des deux clubs concernés doit jouer une demi-finale de Ligue des champions d'Asie et donc la super-coupe a été reportée à une date ultérieure, selon la formule consacrée.

Dans la tour de gauche, entre autres, un hôpital pour femmes et un cabinet privé d'imagerie médicale ; dans la tour de droite, les bâtiments officiels du club omnisports avec sa boutique (actuellement en pleins travaux) au rez-de-chaussée.



Le Mohamed Bin Zayed Stadium est l'enceinte habituelle de l'équipe d'Al Jazira. Rien à voir avec la chaîne de télé, c'est le nom du quartier. Le coach est le Belge Eric Gerets, qui vient de recruter Vucinic (ex-Juventus) et Pitroipa (ex-Rennes) pour essayer d'être champion et assumer son surnom de "Fierté d'Abu Dhabi".


Dans quelques jours, je ferai un topo sur le championnat des Emirats, qui s'ouvre la semaine prochaine. Il présente plusieurs particularités, dont celle de beaucoup plaire aux Brésiliens.

lundi 8 septembre 2014

Idée reçue n°1 sur les Emirats

Idée reçue : "les Emiriens sont machos, voire carrément misogynes"

C'est possible. En même temps, toutes les femmes sont loin d'être voilées. On peut les croiser avec un foulard, un maquillage très soigné et des sacs de grandes marques françaises dans les centres commerciaux d'Abu Dhabi.
Et puis, sur Dubaï Sports, ils passent du volley féminin en prime time, ce qui n'a jamais dû traverser l'esprit d'un patron de service des sports sur France télévisions ou Canal Plus.